Le camping et le glamping sont deux activités touristiques populaires qui consistent notamment à dormir plus ou moins en plein air (par opposition à l’hôtellerie traditionnelle). Malgré leurs points commun évident, il existe beaucoup de différences entre le camping et le glamping. Quelles sont ces différences ? La réponse dans cet article ! 

Camping & glamping: définitions

En camping, on dort sous une tente, un camping-car ou encore une caravane dans un site de camping avec des emplacements prévus à cet effet. Il existe différents types de sites de camping (familiaux, naturistes…) mais l’on peut aussi faire du camping sauvage directement dans la nature dans certains endroits. Dans le cas du camping sauvage, pensez bien à vous renseigner car selon des régions les règles changent.

Il existe des sites de camping pour tous les budgets et proposant des prestations très variées allant d’un emplacement simple avec accès à des sanitaires pour 10 euros/nuit à des sites proposant piscines, restaurants, spas…et là le budget peut monter assez haut. Le prix pour une nuit dans un camping de luxe peut parfois atteindre le budget pour une nuit dans un site de glamping !

Nous avions déjà parlé du concept de glamping dans cet article: une version plus luxueuse du camping mais toujours avec cette idée de respecter la nature environnante. Mais concrètement: quelle est la différence entre le camping et le glamping ? 

Les différences entre le camping et le glamping ne sont pas toujours évidentes, surtout lorsqu’il est question de sites de camping de luxe.

Quelles sont les différences entre le camping et le glamping ?


1. Dormir

En glamping: vous dormirez dans un vrai lit perché dans un arbre, dans une roulotte, une yourte ou encore dans une bulle transparente d’où vous regarderez les étoiles.

En camping: vous dormirez soit dans un lit de camp, soit à même le sol sur un tapis dans votre tente. Cependant, les voyageurs qui disposent d’un camping-car ou d’une caravane disposent eux d’un vrai lit.

Il s’agit là d’une des différences évidentes entre le camping et le glamping !

 

intérieur roulotte de la serveLit douillet dans la roulotte des Folies de la Serve


2. Cuisine

En glamping: il est assez courant que dans les cabanes dans les arbres on vous mette à disposition une cuisine avec les équipements nécessaires pour cuisiner vos petits plats. Si vous avez le temps et la patience, vous pouvez même envisager de cuisiner des plats mijotés. Aurez-vous envie de faire cela pendant votre week-end insolite ? Pas sûr, mais vous pourrez si vous le souhaitez.

En camping: bien souvent, vous disposerez d’un réchaud qui vous permettra de cuisiner des plats basiques avec des pâtes, du riz et autres. Par contre, si vous vous déplacez en camping-car ou caravane, vous avez un peu plus de place et d’équipements pour cuisiner des plats plus élaborés.

salon-roulotteLa cuisine de la roulotte du Village Toue


 3.Sanitaires

En glamping: tous les sites de glamping disposent de salles de bain, douches, toilettes etc. Dans le cas des toilettes, notez que bien souvent ce sont des toilettes sèches que l’on vous proposera. En effet, il est important pour les propriétaires de sites de glamping de proposer des hébergements insolites aussi écologiques que possible, vous trouverez donc des toilettes sèches un peu partout. Certains sites recyclent même l’eau de pluie pour la douche ou vous demandent par exemple d’utiliser vos restes d’eau en bouteille pour arroser les fleurs.

En camping: si vous faites du camping sauvage, dites bonjour à dame nature! Sinon dans tous les sites de camping, on vous proposera au moins des toilettes et des douches (plus ou moins propres selon le moment de la journée, nous vous l’accordons).

 4. Petit-déjeuner et autres repas

En glamping: bien souvent les sites de glamping ont des partenariats avec les producteurs et commerçants locaux et vous proposent des petit-déjeuners préparés le matin même avec des produits provenant de la région. Bien que ceci ne soit pas systématique, bien souvent il s’agit de produits issus de l’agriculture biologique.

Le même système s’applique pour les autres repas: vous pouvez les commander directement auprès de votre site de glamping. Ils proposent aussi souvent des menus “apéros”. Si vous ne souhaitez pas payer de supplément pour les repas, vous pouvez aussi cuisiner vous-même sur place car très souvent une cuisine est à disposition. Si ce n’est pas dans la cabane (ou la bulle, la yourte…) vous aurez accès à une cuisine à la réception dans la plupart des cas.

En camping: vous devez vous occuper de vos repas qui devront être basiques car vous disposez du minimum d’équipement pour cuisiner. En même temps, une bonne baguette n’a jamais fait de mal à personne.

 

petit-dejeunerPetit-déjeuner possible en glamping (crédit photo: Flickr/With Win)


 5. Accès à l’eau

En glamping: dans tous les sites de glamping vous aurez accès à un point d’eau (salle de bains, cuisine…). Il peut arriver qu’il n’y ait pas de point d’eau dans l’hébergement lui-même mais si ce n’est pas le cas, vous y aurez accès ailleurs sur le site. 

En camping: même les campings les plus basiques proposent au moins un robinet. Si vous pratiquez le camping sauvage: apportez vos propres réserves ou trouvez une rivière !

cabane-de-domenge-spaLe spa de la cabane de Bazange


6. Le prix

En glamping: les prix sont plus élevés que pour un site de camping traditionnel. Selon les types d’hébergements insolites les prix varient pas mal: entre 60 euros la nuit jusqu’à 300 pour les plus luxueux.

En camping: pour un site de camping de base, les prix tournent autour de 10 euros/nuit. Cependant, on trouve aussi des sites de camping luxueux qui coûtent bien plus cher que ça. Si vous pratiquez le camping sauvage: c’est gratuit, il faut juste acheter la tente !

Et vous, avez-vous relevé d’autres différences entre le camping et le glamping ?

Comments

comments