Le glamping, c’est aussi l’occasion de s’intéresser plus généralement à l’écotourisme en France mais aussi à l’étranger. Tous les sites de glamping ne sont pas des écolodges et toutes les écolodges ne sont pas des sites de glamping. Intéressons-nous à cette notion d’écolodge!

1- Comprendre le concept d’écolodge

Tout d’abord commençons par une introduction à l’écotourisme. Celui-ci consiste à promouvoir un mode de vie local, des traditions, une culture et la biodiversité locale de façon durable. Ce type de tourisme s’effectue toujours avec pour objectif un impact minimum sur l’environnement direct. Aujourd’hui, il n’existe pas vraiment de certification officielle pour déterminer si un site s’inscrit vraiment dans une logique d’écotourisme. Cependant, il y existe une définition plus ou moins reconnue internationalement dans le monde du tourisme, celle de Hitesh Mehta qui est aussi l’auteur du livre “International Ecolodge Guidelines”.


Selon Hitesh Mehta, pour qu’un écolodge ou autre site de tourisme puisse être considéré comme faisant partie de l’écosystème de l’écotourisme, il faut qu’il rassemble les 3 critères suivant:

  • être localisé dans la nature,
  • être bénéfique aux populations locales,
  • proposer des programmes/des activités d’éducations et de sensibilisations aux voyageurs.



ecolodge-costa-rica


De ce fait, si un site de glamping (un hôtel, une chambre d’hôte, un gîte, une cabane dans les arbres) remplit ces critères, il sera en mesure de se promouvoir en tant qu’écolodge.

Dans son livre, Hitesh Mehta propose une autre définition plus complète:

«Un écolodge est une infrastructure d’accueil, de 5 à 75 chambres, financièrement durable, construite dans un souci d’harmonie avec la nature et dont l’impact sur l’environnement est par conséquent minime. Il contribue à protéger les espaces environnants fragiles, implique les communautés locales et leur permet de générer des bénéfices, offre aux touristes une expérience interprétative et interactive, et s’avère propice à une communion spirituelle entre nature et culture. L’écolodge est pensé, conçu, construit et exploité en accord avec des principes environnementaux et sociaux responsables.» (traduction de l’anglais du livre International Ecolodge Guidelines)

plage-ecolodge

a- Quels sont les critères pour être considéré comme un écolodge

Voyons en détails quels sont les critères pour appeler un lieu touristique “écolodge”. L’écolodge fait référence à une infrastructure qui permet d’héberger des personnes pour une période donnée. Cet hébergement doit cependant se trouver dans un cadre naturel et doit avoir un impact limité sur la nature environnante tout en prenant en compte les enjeux environnementaux locaux.

La “lodge” est un mot qui nous vient de l’anglais: une petite résidence pour héberger des touristes. “Eco” fait référence au côté environnemental de cet hébergement et au rôle qu’il doit jouer dans l’écosystème local.

Selon Atout France, l’écolodge doit respecter 3 principes fondamentaux assez proches de ceux émis par Hitesh Mehta dans son livre cité plus haut:

  1. préservation du patrimoine
  2. retombées positive pour les communautés et l’économie locale
  3. communication entre le visiteur et la population d’accueil

Il existe également un certain nombre de critères liés au tourisme, ils sont plus généraux mais peuvent aussi s’appliquer aux écolodges:

  • participer à la conservation de l’écosystème local,
  • collaborer avec les communautés locales,
  • création de programmes éducatifs pour les différents acteurs locaux, employés et les touristes,
  • utilisation de solutions écologiques dans l’usage de l’eau,
  • réduction des déchets,
  • utilisation d’énergies renouvelables,
  • constructions qui utilisent des matériaux et techniques traditionnelles – ou équivalent contemporain,
  • réduction des répercussions sur l’environnement,
  • immersion dans l’environnement local à la fois physiquement et culturellement,
  • participation au développement durable grâce à la participation à des programmes éducatifs ou de recherche.

Evidemment selon les endroits dans le monde, les besoins et les enjeux sont différents selon les environnements locaux. Les écolodges s’adapteront donc aux besoins spécifiques de chaque région du monde.


cabanes-ecolodges

b- Comment l’écolodge intègre les locaux dans le processus?

Pour un écolodge, il existe différentes façons d’intégrer les populations locales à la fois pendant le développement du projet en engageant des entreprises et des artisans locaux par exemple, mais aussi une fois l’écolodge mise en place: on préfèrera embaucher des personnes venant de villages voisins. Ceci a l’avantage qu’ils connaissent bien la région et qu’ils seront donc en mesure de la faire découvrir aux touristes curieux d’en savoir plus.

Exemples d’intégration d’habitants de la région:

 

  • le personnel employé vient des villages des environs et connait très bien la région (c’est un atout supplémentaire d’un point de vue touristique)
  • les visites et activités organisées sont mises en place par les propriétaires locaux ou des fermiers du coin qui partagent leur passion pour leur région avec les voyageurs
  • développement de partenariats avec les acteurs locaux: artisans, commerçants, restaurateurs, agriculteurs…

ecolodge-plage1

2- La construction d’un écolodge


a- Quels sont les éléments importants?

L’écolodge devra être construit dans le respect de la nature et des animaux vivant dans la région, son empreinte devra donc être réduite au minimum. Cependant, vu qu’il s’agit aussi de tourisme et d’économie, il ne faut pas oublier la dimension business qui se cache derrière la construction d’un écolodge: on respecte la nature autant que possible mais il y a une finalité économique derrière.

Lors de sa construction, l’écolodge  devra être en harmonie avec son environnement mais aussi préserver et respecter les richesses naturelles locales, le patrimoine et la culture locale. Vous remarquerez d’ailleurs que beaucoup d’écolodges se situent dans des réserves naturelles nationales.

L’esthétisme se mêle au confort et aux normes environnementales: le système de chauffage, la climatisation, le système d’arrosage…tous les équipements doivent respecter à la lettre des normes strictes d’éthiques et de respect de l’environnement. C’est donc logique que les énergies renouvelables sont le plus souvent utilisées.


cabane-arbres

b- Organisation et logistique dans l’écolodge

La dimension écologique ne s’arrête pas à la construction: elle se poursuite dans la logistique de tous les jours: on propose des activités touristiques en lien avec la nature locale, des itinéraires de découverte, observation de la biodiversité…l’idée étant de suscité la curiosité du visiteur et de lui donner l’envie d’en connaître plus sur la région et sa diversité. Les guides locaux sont encore plus à même de susciter cette curiosité grâce à leur connaissance pointue de la région.

De plus, les écolodges se fournissent bien souvent en produits locaux et bio. Pour les repas proposés, ils développeront des partenariats avec les agriculteurs et producteurs de la région encourageant ainsi l’économie locale. Tandis qu’ils utiliseront des produits d’entretiens bio.

Liste de produits non exhaustive

  • Produits d’entretiens non toxiques
  • serviettes, draps et matelas en cotton bio
  • environnement non fumeur
  • utilisation d’énergies renouvelables (solaire, vent…)
  • achats en gros pour réduire l’utilisation d’emballages et les déchets produits par les sachets individuels
  • recyclage autant que possible
  • réutilisation des serviettes et draps pour réduire la consommation d’eau
  • utilisation d’ampoules économiques en énergie
  • transports écologiques
  • cuisine produite localement et bio
  • traitement et réutilisation des eaux: cuisine, salle de bain, machine à laver, jardin…
  • programme de recyclage des journaux et autres papiers.


C- Quels voyageurs utilisent les écolodges?

Le Costa Rica, l’Indonésie, le Pérou, le Guatémala… ce sont les pays que l’on trouve le plus souvent nommés lorsqu’il est question d’écolodge, bien qu’il existe bien d’autres destinations où l’on peut en trouver. Les écolodges sont bien souvent plus chers que les hôtels classiques. La clientèle est bien souvent urbaine: des gens qui vivent dans de grandes villes, très peuplées, très connectées et qui sont à la recherche d’un endroit calme pour se ressourcer.

En effet, beaucoup d’écolodges ne proposent pas d’accès au Wi-Fi, les visiteurs sont donc contraints de se déconnecter des technologies qui emplissent notre quotidien et se reconnectent avec la nature qui les entourent. En plus des activités proposées localement, ils peuvent tout simplement se détendre dans le luxe que l’on peut trouver dans certaines écolodges: dans un jacuzzi gonflable par exemple.


ecolodge-riviere

Et vous, seriez-vous intéressés de passer quelques jours dans une écolodge en France ou ailleurs? Avez-vous déjà tenté l’expérience? N’hésitez pas à ne vous faire part de vos retours d’expérience!

Comments

comments